© 2017 FAZASOMA

December 21, 2017

December 21, 2017

July 7, 2017

February 24, 2017

February 22, 2017

February 7, 2017

Please reload

Posts Récents

Bilan 2015 et Actions 2016: la lettre de Claude et Francine

November 23, 2016

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Bilan 2014

January 2, 2015

Chers amis

Le début 2015 nous déstabilise et nous projette dans une rare et extrême violence, latente depuis de nombreuses années.

Nous devons continuer notre engagement auprès des plus défavorisés et combattre pour la liberté et la justice.

N’oublions jamais que, partout dans le monde, la pauvreté fait le nid de tous les excès, quels qu’ils soient.

Un ami malgache écrit:

« En 2014, les difficultés sociales étaient dures parce que le peuple malagasy n’a pas vu le changement qu’il attendait avec beaucoup d’espoir. Ainsi, il le reporte pour l’année 2015.

Mais, cette fois ci, si rien ne change en bien, il n’y aura plus d’excuses. Le décollage économique est une urgence, sinon on peut craindre le pire! La population est exténuée et fatiguée d’attendre plus de justice sociale promise par les dirigeants.

Le peuple attend impatiemment la fin de la corruption, de la gabegie, de l’égoïsme, de l’indifférence du gouvernement. »

Les Actions de 2014

Fazasoma est confrontée à une grande responsabilité : nourrir, instruire, soigner.

Mais, grâce à votre générosité et fidélité, nous avons pu en 2014 maintenir :

Cantine et scolarisation :

-  750 enfants (40 sont arrivés en cours d’année scolaire) un miracle malgache, car aucun euro supplémentaire!!!!

- 300 enfants du primaire et collège ont reçu des fournitures scolaires

Atelier de couture « Je suis Là »

– 800 joggings et robes ont été confectionnés et distribués pour la rentrée des classes  des enfants nécessiteux

 

Repas chauds:

– Noël pour 350 anciens, organisé par l’équipe Mariette de « Je suis Là »

– Hebdomadaire pour quelques personnes les plus défavorisées de la rue.

 

Distributions de colis: (effectués plusieurs fois cette année, tant la demande est énorme)

– Riz-bougies-savon-allumettes-huile-couvertures-paillasses.

 

Voyage de fin d’année: (Organisé par notre responsable Mariette):

– 55 personnes sont parties: les mamans et leurs enfants de la rue dont deux d’entre elles sont handicapées mentales et les étudiants et étudiantes résidents de « Je Suis Là ». Direction Tuléar dans le sud pour des baignades et visites

(Nous sommes fières de vous annoncer que 3 garçons, les plus modestes du village des Zafimaniry, ont obtenu leur bac )

Prévisions pour 2015:

 

– Cantines et scolarisations, toujours et toujours…qui restent notre priorité absolue.

– Pérenniser  toutes les petites actions 2014

– Projet pour « La Maison »

Elle a accueilli nos tous premiers petits, maintenant ils sont entrés dans la vie active.

Nous essayons de la restructurer pour accueillir 15 anciens (hommes-femmes- avec leurs petits enfants orphelins où abandonnés par les parents)

Plusieurs dorment au marché, en famille. Le mélange des générations sera une première dans un lieu commun, et surtout positive pour l’avenir.

L’organisation sera confiée à Eva, notre toute première collaboratrice et amie depuis fin 1998

Ce projet nous tient à cœur, pour  les personnes âgées et les petits qui sont les premiers touchés par cette misère et pour  « La Maison » qui a été la toute première construction et réalisation de Fazasoma.

 

Plus que jamais, pour préserver tout ce petit monde, et, pour concrétiser le projet nous vous invitons a rester à nos côtés.

L’équipe malgache est bien en place et fait du bon boulot .

Pour apporter un peu d’autonomie, les couturières de « Je suis Là »  fabriquent et vendent les briques qui viennent s’ajouter à la récolte de riz (lorsqu’elle n’est pas volée!)

Pour un monde meilleur, d’amour, de partage et de tolérance

Amicalement

« Un peu de ton petit peu est beaucoup pour eux »

Fazasoma

Rouillasson 3

33220 Les Lèves

http://www.fazasoma.org/

Dernières nouvelles de Madagascar

Depuis plusieurs semaines, une forte dépression tropical a frappé le pays.

Elle a causé beaucoup de dégâts humains et surtout matériels.

Les bas quartiers sont tous inondés. Les latrines débordent et salissent l’environnement.

La propagation des maladies est inévitable (diarrhée , peste ) à cause de cadavres de bêtes comme les rats et les chiens ainsi que d’autres débris.

Les sinistrés des villes logent dans les établissements scolaires et églises, les autres en brousse se débrouillent dans les cases éventrées.

Depuis 30 ans, Madagascar n’avait pas connu de telles turbulences.

Nous suivons l’évolution avec attention, pour apporter notre aide sur demande.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags