• paulinerenard

Rencontre Publique avec le Père Pedro Opeka le 10 juin 2022

Le 26 mai 2022,


A l’invitation de l’association NAITRE A SAFATA, le Père Pedro OPEKA, infatigable combattant de la pauvreté, nous fera l’honneur de partager son expérience et nous redire que la misère n’est pas une fatalité.

- 47 ans de lutte contre la pauvreté en vivant avec les pauvres de Madagascar. - 500 000 personnes aidés avec son association Akamasoa.


C’est avec une extrême simplicité qu’il se rendra disponible pour rencontrer tous ceux qui viendront l’écouter et le soutenir dans son combat.

Cette conférence aura lieu le vendredi 10 juin à 20h à la salle Cuvelier du Centre culturel de La Mouniaude 26, avenue de l'Europe 63140 Châtel-Guyon. Salle mise gracieusement à disposition par la municipalité. Entrée libre. Contacts:

- Naître à Safata - https://safata2020.jimdofree.com La Bussière, 63440 Pouzol - Présidente Georgette Koening - safata2020@gmail.com Correspondant : Alain Vitaux - Tel : 04.73.97.48.49

- fa.za.so.ma. - https://www.fazasoma.org 25 rue du docteur levadoux, 63140 Châtel-Guyon - Président : Sébastien Layral - fazasoma.org@gmail.com Correspondant : Sébastien Layral - Tel : 06.62.14.12.12

Qui est le Père Pedro ?

Le Père Pedro Opeka est un prêtre lazariste, qui à l’instar de Sœur Emmanuelle au Caire ou Mère Térésa à Calcutta consacre sa vie à remettre debout les pauvres et les exclus de Madagascar; en les réinsérant dans la société. Il s’agit donc de les soigner, de leur donner un travail, un toit et de scolariser les enfants.

« Je vis avec les pauvres. Le poids de leur douloureuse humanité est mon pain quotidien. La misère est une prison : elle brise la volonté d’en sortir. Chaque jour, les équipiers de notre Association Akamasoa « Les Bons Amis » et moi, tentons de relever le défi : comment amener les démunis à se libérer de leurs souffrances ? Notre travail est de leur tenir la main pour que, parvenant à sortir d’eux-mêmes en portant les yeux et le cœur sur leurs enfants, ils puissent reconstruire une vie démolie. »

Pedro Pablo Opeka est né le 29 Juin 1948 en Argentine, à San Martin, une banlieue de Buenos Aires, de parents réfugiés slovènes. Il apprend très tôt le métier de maçon avec son père.

A 15 ans, il décide de devenir prêtre et entre au séminaire chez les Pères Lazaristes.

En 1970, il part à Madagascar. Ordonné prêtre en 1975, il est nommé curé dans une paroisse rurale du sud-est de Madagascar, Vangaindrano. En 1989, il arrive à Tananarive, pour diriger un séminaire mais il découvre la décharge d’Andralanitra, dans la banlieue de Tananarive, où vivent et travaillent les pauvres, les indésirables, les plus petits... Il ne peut rester impassible devant la misère de ces milliers de sans-abri qui vivent dans des conditions révoltantes, dans la rue ou sur des décharges d’ordures. Il crée alors des liens de confiance et d’amitié avec ces pauvres en vivant auprès d’eux et avec quelques étudiants de l’Université, il fonde le premier village de Manantenasoa et l’association Akamasoa («les bons amis» en malgache) qui sera la structure d’accueil et de prise en charge des déshérités.


L'association AKAMASOA pour sortir durablement de la misère. Sa mission est de redonner ESPOIR et DIGNITÉ aux EXCLUS de MADAGASCAR:

- En offrant un toit : Grâce à la volonté et au courage de toute une équipe, composée de 775 collaborateurs tous malgaches et grâce à la générosité de beaucoup d'hommes et de femmes, 22 villages AKAMASOA ont pu voir le jour et sauver un nombre considérable d'enfants, de parents ou de personnes âgées. En 32 ans, près de 500 000 personnes sont passées dans les villages et ont été aidées et près de 22.000 d’entre elles vivent et habitent dans les villages d’Akamasoa. Des milliers de logements ont été construits par les sans-abris eux-mêmes dont 3 237 dans la province d'Antananarivo mais aussi à l'extérieur, notamment à Antolojanahary.

- En scolarisant les enfants : La scolarisation des enfants est une mission essentielle d’Akamasoa : 15905 enfants sont scolarisés pour l’année 2021/2022, de la crèche à la terminale. 549 professeurs et instituteurs travaillent dans ces écoles avec 125 aides enseignants pour les classes ayant plus de 80 élèves. En 2022, 60 jeunes environ sont en formation professionnelle : mécanique auto, ouvrage métallique, menuiserie/plomberie, électricité, ébénisterie. La formation est assurée par les professionnels responsables des ateliers.

- En fournissant les soins de santé appropriés: Akamasoa apporte une aide d'urgence temporaire aux personnes démunies. Cette année, plus de 23.000 consultations ont été réalisées, tous villages confondus. Il existe aujourd’hui : 7 dispensaires, 6 maternités, 3 hôpitaux, 2 dentisteries, 1 laboratoire d'analyse et 1 salle d'échographie. Plusieurs Maisons pour les personnes âgées existent également à Manantenasoa dans la province d’Antananarivo. Le personnel de santé représente 69 emplois répartis en médecins, dentistes, infirmières, sages-femmes, aides-soignantes et servantes. Un système de sécurité sociale a été mis en place pour toutes les familles.

- En accompagnant les familles dans leur réinsertion: Au-delà de toutes ces réalisations et constructions, les équipes d'Akamasoa sont en permanence présentes pour la population et accordent énormément de temps au soutien moral et psychologique de chaque personne. Akamasoa accompagne aussi certaines familles pour les aider au retour dans leurs villages d'origine, afin de créer leur propre activité et pouvoir ainsi retrouver un travail. L'animation spirituelle a joué également un rôle très important dans l'éveil de leur courage et dans la prise de conscience de leur responsabilité au sein de la famille et de la société. La Messe du dimanche a pris une dimension internationale avec la participation massive des enfants, des jeunes et des adultes, mais aussi avec la présence de visiteurs du monde entier.

Sources: les Amis du Père Pedro

81 vues